Photographier avec un filtre ND

J’ai toujours aimé photographier en pose longue pour mes photos de nuit, mais dernièrement j’ai voulu faire de la pose longue pour des photos de jour. J’ai débuté en shootant dans la toute petite fenêtre entre la fin du coucher de soleil et la nuit noire. Forcément, je fermais le diaphragme au maximum et donc je perdais de la qualité dans les détails (voir mon article sur le phénomène de diffraction).

Je me suis donc équipée avec un filtre à densité neutre. Je ne savais pas trop quoi choisir pour mon premier et j’ai opté pour un filtre ND400 qui se visse sur l’objectif. Je n’ai pas trop notion de ce qui est mieux alors n’hésitez pas à me dire ce que vous utilisez.

2203-2019-1019905340737941233422.jpeg

Pour la première photo, je voulais capturer les nuages en mouvement, mais le ciel a eu beau changer tout au long de la journée finalement le vent s’est vite calmé.

1903-2019-1050109243458637060766.jpeg
Ciel orageux, S: 1 sec ; f/11 ; ISO 200

Malgré le filtre je n’ai pu faire qu’un temps de pose de 1 seconde, le ciel était plutôt lumineux et on a du mal à voir un mouvement dans les nuages (peut-être un peu à droite). J’aurai pu refermer plus le diaphragme mais sur le coup j’ai vite vu que ça n’allait pas fonctionner et j’ai abandonné. Cette photo reste jolie avec un ciel au bord de l’orage.

Pour la deuxième photo j’ai mis plus de chance de mon coté avec des nuages au dessus et de l’eau en dessous. Et finalement il y a eu beaucoup de vent (et aussi beaucoup de pluie j’ai fini trempée tout comme mon appareil).

2003-2019-0205195270353305811870.jpeg
Château de Chenonceau, S: 25 sec ; f/16.0  ; ISO 200

Le ciel était beaucoup moins lumineux avec la pluie et j’ai pu faire un temps de pose de 25 secondes, et on voit bien le rendu dans les nuages avec les sortes de traits de mouvement dans le ciel. Je trouve que ça donne un effet imposant au château et que ça attire l’œil sur lui. Pour l’eau on a un effet lissé avec quelques reflets de couleur à gauche. J’aime beaucoup cette photo surtout qu’au moment de la prise de vue j’avais de grosses gouttes sur mon écran je n’étais pas sûre de ce que ça donnerait!

Je pense investir bientôt dans un filtre ND1000 pour vraiment pouvoir faire des photos même quand il fait bien jour ou que le ciel est bien lumineux.

12 commentaires sur “Photographier avec un filtre ND

  1. si le filtre n’est pas assez sombre on peut en mettre 2 ou plus l’un sur l’autre pour additionner l’effet assombrissant. Aussi pour le ciel il y a les filtres gradués (carrés a monter dans un porte filtre) qui comme leur nom l’indique sont des filtres de densités mais sur une partie du filtre seulement pour le ciel (en general) et pour le reste du filtre ils sont transparents et sans effet : positionner avec live view la partie sombre du filtre sur le ciel (ou a l’extreme sur une partie qui serait trop claire de la photo) cela permet de balancer des paysages avec de trop grands écarts de lumière. Meme chose on peut en empiler plusieurs les uns sur les autres et aussi les combiner avec des ND complets.

    J'aime

    1. Merci pour vos explications, je ne savais pas qu’il y avait des filtres gradués comme ça, à positionner pour qu’il n’y ait un effet que sur le ciel.
      On m’avait déjà parlé de mettre 2 filtres l’un sur l’autre pour additionner l’effet mais est-ce que vous savez si on perd de la qualité par rapport à un filtre seul plus opaque?

      J'aime

      1. plus on ajoute de verre (ou de plastique certaines fois) devant un objectif plus on perd de la qualité c’est certain. Ensuite cela depend de la qualité du ou des filtres (les plus chers sont évidemment meilleurs en general). Par contre je ne pense pas qu’on empile 2 filtres nd moyen pour remplacer un tres sombre. Ca ne marche pas comme ca en general. Souvent on a son filtre nd selon la lumière ambiante et la vitesse que l’on veut obtenir et on rajoute un filtre gradue ou deux pour le ciel. Il en en a avec transition douce ou dure ou moyenne (la ligne de separation entre le foncé et le transparent: soit une ligne fine qui sépare les deux parties soit un dégradé plus ou moins rapide entre les deux parties du filtre. Cela depend de l’horizon qu’on a selon si la transition dure est trop « visible ».
        Et quelques fois on a un filtre nd plus un filtre nd ou deux gradué plus un polarisant circulaire. C’est plutôt cette addition la d’un nd et d’un polarisant qui est la plus fréquente.
        Ceci dit aussi si vous utilisez LightRoom il y a ce genre de filtre gradué dans les outils en haut sur le côté a droite dans le module de développement : c’est un filtre virtuel a faire en post traitement mais ca peut aider. Bien sur dans ce cas c’est impératif de travailler en Raw.

        Aimé par 1 personne

        1. D’accord merci beaucoup pour toutes ces explications ça va bien m’aider. Je vais regarder dans lightroom je n’avais pas fait attention à cet outil jusqu’ici. Bonne journée et à bientôt.

          Aimé par 1 personne

    2. Excellent conseil à condition de ne rien sacrifier sur la qualité des filtres. En superposition, j’ai des résultats très moyens avec mes filtres ND moyen de gamme trouvés en lot sur Amazon, Je préfère utiliser le seul 1000 et fermant beaucoup que récupérer des traînées violettes en faisant des empilements ^^

      Aimé par 2 personnes

Répondre à Manon Annuler la réponse.

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s