Pose longue et phénomène de diffraction

PSX_20190309_102847.jpg
Château d’Amboise, ISO 800 ; 13s ; f/16

Une de mes erreurs de débutant quand je photographiais de nuit, c’était refermer un maximum le diaphragme à f/22 pour être sûre d’avoir une profondeur de champ maximale et donc une photo entièrement nette. Avec un ISO au minimum, ça me permettait en plus de pouvoir faire une pose encore plus longue et j’adore ce genre de photo.

Je ne m’en suis pas rendu compte tout de suite, mais en regardant mes photos sur grand écran, puis en cherchant sur différents blogs, j’ai appris ce qu’était le phénomène de diffraction. En effet, pour une même photo prise à f/22 et f/13, il n’y a pas la même qualité des détails lorsque l’on zoome.

Par exemple avec cette photo de la cathédrale de Tours, prise de loin dans une rue. J’ai pris 2 photos identiques, la même mise au point, le même ISO, la première à f/11, la deuxième à f/22 (en ajustant simplement le temps de pose pour avoir une photo identique).

0703-2019-115085922236093697126.jpeg
Cathédrale de Tours, ISO 800 ; 8s ; f/11
0803-2019-091755853690002845452.jpeg
Cathédrale de Tours, ISO 800 ; 25s ; f/22

On voit en zoomant sur la cathédrale que lorsque le diaphragme est fermé au maximum (à droite), on perd en qualité dans les détails.

On ne voit pas forcément ce phénomène sans zoomer ou sans regarder nos photos sur grand écran, mais c’est bien de l’avoir à l’esprit. Le phénomène de diffraction apparaît sur la plupart des boîtiers dès f/13 mais est surtout visible dès f/16. Donc lorsque vous prenez un paysage, une ville ou un sujet étendu et que vous voulez une grande profondeur de champ, pas besoin de fermer le diaphragme au maximum, f/13 ou f/16 feront tout à fait l’affaire.

On notera également que plus on referme le diaphragme lors de photos de nuit, plus les sources de lumière comme les lampadaires forment des traits de lumière tout autour. Je ne sais pas comment s’appelle ce phénomène (n’hésitez pas à me le dire en commentaire), mais il est parfois prisé des photographes pour donner un plus à la photo. Plus le diaphragme est fermé, plus les traits apparaîtront autour des lampadaires.

PSX_20190309_102412.jpg
Pont Wilson – Tours, ISO 200 ; 18s ; f/22

Ça peut à contrario être gênant si cette cette lumière est mal placée sur la photo, ou attire l’œil ailleurs que sur le sujet. Augmenter l’ouverture du diaphragme suffira alors à réduire ce phénomène.

28 réflexions sur « Pose longue et phénomène de diffraction »

  1. Bon jour,
    Voilà un article zoomé 🙂 En tout cas, très didactique.
    Demande: je souhaite, avec votre autorisation, utiliser pour mon blog la photographie du Pont Wilson. Est-ce possible ?
    Max-Louis

    J'aime

  2. Tu peux utiliser un filtre à densité neutre pour augmenter ton temps de pose sans fermer trop, par contre ne pas hésiter à en prendre de qualité pour éviter de dégrader l’image et en particulier les couleurs.

    J'aime

      1. Essentiellement pour les mouvements d’eau mais parfois aussi la circulation de jour ou les nuages. Mais c’est indispensable en voyage je pense après il y a des bagues d’adaptation pour éviter d’en acheter dans toutes les tailles une fois qu’on en a un grand

        J'aime

    1. D’accord oui moi c’est surtout pour les nuages je suis toujours frustrée quand il y en a avec un peu de vent et que je dois attendre la nuit tombée, mais pas trop noir non plus pour pouvoir photographier quelques secondes.

      J'aime

  3. Très bon article ! Effectivement, il ne faut jamais fermer ou ouvrir le diaphragme jusqu’aux limites de ce que permet l’objectif. Je pense que chaque objectif a son ouverture optimale (qui gardera le maximum de détails) selon la focale . A chacun de faire ses essais (et de prendre note de l’ouverture adéquat, moi j’oublie toujours, ha ha…)

    Aimé par 1 personne

    1. Merci 🙂 Oui c’est vrai qu’au début je ne faisais pas vraiment attention aux limites j’étais globalement contente des photos par rapport à mon ancien appareil qui n’avait pas la même qualité.

      J'aime

    1. Hello ! Pour le ciel tu parles de sa couleur? C’est vrai que je n’ai pas fait gaffe qu’il était si noir, j’imagine que je n’ai pas bien fait la balance des blancs. Pour la post-production j’utilise lightroom parce que je photographie en raw et donc j’ai besoin d’un logiciel pour passer mes fichiers en photos.

      Aimé par 1 personne

  4. […] J’ai toujours aimé photographier en pose longue pour mes photos de nuit, mais dernièrement j’ai voulu faire de la pose longue pour des photos de jour. J’ai débuté en shootant dans la toute petite fenêtre entre la fin du coucher de soleil et la nuit noire. Forcément, je fermais le diaphragme au maximum et donc je perdais de la qualité dans les détails (voir mon article sur le phénomène de diffraction). […]

    J'aime

  5. L’effet étoile dépend en effet de la forme et du nombre de lamelles de diaphragme.
    L’idéal, c’est qu’il soit parfaitement circulaire (pleine ouverture) On peut observer la forme du diaphragme aux différentes ouvertures et choisir celle qui s’approche le plus du rond parfait sans dépasser f11 pour cause de perte de rendement par diffraction qui est l’objet de cet article.

    Aimé par 1 personne

Répondre à marie Annuler la réponse.

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s